Discours Remise de la Galette à l’Eurométropole de Strasbourg
Lundi 7 janvier 2019

Crédit Christophe DELLIERE

 

Monsieur le Maire,
Messieurs les Élus,
Mesdames, Messieurs, Chers Collègues,

C’est avec plaisir que nous nous retrouvons comme tous les ans autour de la traditionnelle galette des rois confectionnée par les boulangers lauréats au concours de la Meilleure Galette Feuilletée du Bas-Rhin 2019 et les boulangers de la Corporation à Strasbourg.

Mais avant tout, c’est avec une grande émotion et une grande tristesse que nous voulons rendre hommage aux victimes de ce terrible attentat de Strasbourg. Pour nous, c’est l’incompréhension, c’est la tristesse, c’est le désarroi pour les familles endeuillées. Difficile d’en dire plus sans entrer dans un débat politique. Mais la vie continue, comme on dit.

L’année dernière, à la même époque, nous avions pu évoquer les nombreuses mesures destinées à redynamiser notre pays. Il y a eu eu allègement du Code du Travail, allègement de la fiscalité des entreprises et des particuliers, allègement des contraintes administratives, toutes ces mesures qui allaient dans le bon sens. Malheureusement, il semble qu’une partie de la population a l’impression d’être exclue du système. Le problème du manque de pouvoir d’achat concerne tout le monde. Mais pour avoir du pouvoir d’achat, il faut déjà commencer à travailler pour gagner ce pouvoir d’achat, qui en réalité est une envie de vivre et de dépenser. Or malheureusement, nous constatons au quotidien que nous ne trouvons plus de personnel qui a envie de travailler. Nous ne trouvons pas d’ouvriers boulangers,
d’ouvriers pâtissiers, ni de vendeuses pour faire tourner nos entreprises, alors qu’il y a des millions de chômeurs en France. Nous aimerions augmenter les salaires versés à nos employés, mais chaque euro versé en salaire nous coûte en plus un euro de charges sociales. Cela tue toute initiative. Il est impératif que le gouvernement allège les charges sociales pour faire redémarrer l’économie et l’emploi. Mais il faut que toute mesure prise doit être simple à comprendre sinon il y a aura méfiance de la population. Et chaque fois qu’il y a méfiance, il y a mécontentement. À cet égard, le prélèvement à la source mis en place depuis le premier janvier est le type de mesure très complexe à expliquer, d’où la méfiance, incompréhension et par conséquent le mécontentement. Nous verrons si à long terme, cette mesure qui touche directement au porte monnaie des Français leur simplifiera vraiment la vie. Je pense que nous entendrons dans nos magasins, les commentaires de nos clients.

En attendant, que cela ne nous gâche pas le plaisir de partager aujourd’hui ce moment convivial autour de ces fameuses galettes des rois que je vous invite à présent à déguster ensemble.

Bonne année à tous.

Materne HAUK